bande podotactile norme

Bandes podotactiles : comprendre la norme NF P 98-351

Temps de lecture : 7 mn

Les normes en vigueur sont parfois complexes et longues à comprendre. Aussi, il est important de bien faire la distinction entre la notion de norme et de réglementation. Une norme est un document technique, mais son application n'est obligatoire que si elle est demandée dans un texte réglementaire (loi, arrêté, décret ...). Les normes peuvent être françaises (NF) ou dans certains cas ce sont des normes internationales (normes ISO souvent) qui font références.

Dans cet article, nous allons décrypter la norme française NF P 98-351 et aborder les points suivants :

Dans quels cas appliquer cette norme ?

Quelles caractéristiques un produit NF P 98-351 doit-il respecter ?

Quelles sont les règles à respecter pour installer une bande podotactile à la norme ?

Quel est le champ d'application de la norme NF P 98-351?

Cette norme sur les dispositifs podotactiles concerne précisément les bandes d'éveil de vigilance. Il s'agit de ces petits plots que vous retrouvez aux extrémités des passages piétons ou en haut des escaliers. Initialement rédigée pour la voirie et les espaces publics, son champ d'application s'applique aux éléments suivants :

  • passages piétons (voies ferrées inclues), peu importe qu'ils soient rabaissés ou non. La matérialisation du passage piéton par des bandes blanches n'a pas d'importance non plus, la norme sur les bandes podotactiles doit être appliquée
  • quais de voies ferrées, de bus ou tout autre moyen de transport collectif. Les bandes podotactiles doivent être installées dans les zones d'embarquement et de débarquement sauf si le quai a une hauteur inférieure à 26 cm ou s'il existe un autre système de protection physique
  • escaliers de 3 marches et plus situés dans l'espace public.

Cas des établissements recevant du public ?

En effet, la norme NF P 98-351 ne s'applique pas aux ERP. Pour avoir plus d'information sur la réglementation à appliquer, il faut se tourner vers l'arrêté du 8 décembre 2014 qui indique :

En haut de l'escalier et sur chaque palier intermédiaire, un revêtement de sol permet l'éveil de la vigilance

Chez Okeenea, nous recommandons fortement d'appliquer la norme NF P 98-351 dans les ERP aussi. Il est, en effet, important de respecter une uniformité des dispositifs d'éveil de vigilance qu'ils soient à l'intérieur des ERP ou dans l'espace public.

Quelles sont les caractéristiques d'une bande podotactile NF P 98-351 ?

Dans cette section, nous aborderons les caractéristiques principales du texte. Pour plus d'information, nous vous invitons à télécharger le texte complet sur le site de l'AFNOR.

Caractéristiques géométriques

Les plots podotactiles doivent avoir une forme de dôme avec un diamètre de base de 25 mm et une hauteur de 5 mm.

Ils doivent être disposés en quinconce et espacés de 37,5 mm. La largeur d'une bande podotactile doit être au minimum de 587,5 mm ce qui correspond à un alignement de 8 plots podotactiles.

bande podotactile NF P98-351 positionnement des plots

Les bandes podotactiles d'éveil de vigilance peuvent prendre la forme de :

  • clous podotactiles : ils s'agit de petits domes individuels qui installés ensemble constituent une bande podotactile.
  • dalles podotactiles encastrées : ce sont de grandes plaques encastrées dans le sol desquelles ne dépassent que les plots.
  • dalles podotactiles rapportée : similaires aux précédentes, la semelle est posée sur le sol et ne doit pas dépasser 3 mm d'épaisseur.

bande podotactile avec semelle

Cas particulier des ERP

La norme précise que la largeur d'une bande podotactile peut être réduite à 40 cm (soit 6 plots) dans un établissement recevant du public.

 Caractéristiques des matériaux

La norme impose de nombreux tests relatifs à la glissance, l'indentation, le feu et la fumée. Le passage de ces tests est important car il sera la garantie de la durabilité d'un produit et de sa conformité en matière de sécurité.

Assurez-vous, toujours, que les tests feu/fumée soient supérieurs à M3, quel que soit le lieu d'implantation et F3 pour les bandes podotactiles en intérieur.

Le classement feu M3 correspond à des matériaux moyennement inflammables.

Pour plus d'information sur ces tests, vous pouvez vous tourner vers la norme NF P 92-507 pour les tests de feux et NF F 16-101 pour la partie fumée. Cet article wikipédia sur le feu permet aussi de mieux comprendre le fonctionnement de la classification.

La glissance doit aussi être un point de vigilance en particulier pour les installations en extérieur. En effet, par jour de pluie, une pellicule d'eau peut recouvrir votre bande podotactile et devenir très glissante, générant des chutes et dans le pire des cas des blessures.

La norme impose un niveau de résistance à la glissance assez élevé avec une valeur de 0,40 pour le test SRT et 0,45 pour le test AFPV. Un seul de ces deux tests est suffisant. Si ces valeurs ne sont pas parlante dans l'absolue, retenez que les fournisseurs en dessous de ces valeurs ne seront pas conforme à la NF P 98-351. Vous pouvez aussi comparer ces valeurs entre les produits en gardant en tête que plus la valeur est élevée, moins le produit est glissant.

Par exemple, une bande d éveil en résine méthacrylate aura souvent un meilleur score de glissance qu'une bande en caoutchouc, par contre le caoutchouc sera bien plus résistant à l'usure que la bande en méthacrylate.

Quelles sont les règles à respecter lors de la pose de bandes podotactiles NF P 98-351?

Contraste visuel

Si nous comprenons l'intérêt d'un contraste tactile pour des usagers déficients visuels (personnes aveugles et malvoyantes), beaucoup de personnes ignorent cependant l'importance du contraste visuel. En effet, l'incompréhension vient souvent d'une confusion entre non-voyant et malvoyant. Si le contraste visuel n'a pas d'importance pour quelqu'un qui ne voit pas, une personne malvoyante est très sensible au contraste car elle distingue plus facilement la présence d'obstacles.

La norme est très précise sur ce point et décrit des essais à l'aide d'un luminancemètre

Le contraste au sens de la norme est donc l'écart de lumière réfléchie entre la bande podotactile et la surface sur laquelle elle est posée.

Plusieurs facteurs vont influencer la luminance d'une surface comme sa couleur, son état de surface, sa matière ou la luminosité environnante.

Selon la norme, le contraste entre la bande podotactile et son support doit être de 0,70 si la bande podotactile est plus foncée que le support et 2,30 dans le cas inverse.

Pour mieux comprendre, une étude Canadienne propose des résultats très intéressants sur les contrastes en luminance. Orientation et points de repère dans les édifices publics, par Arthur, Newton F, Paul Arthur présente le tableau suivant :

 

Beige Blanc Gris Noir Brun Rose Violet Vert Orange Bleu Jaune Rouge
Rouge 78 84 32 38 7 57 28 24 62 13 82 0
Jaune 14 16 73 89 80 25 75 76 52 79 0
Bleu 75 82 21 47 7 50 17 12 56 0
Orange 44 60 44 76 59 12 47 50 0
Vert 72 80 11 53 18 43 6 0
Violet 70 79 5 56 22 40 0
Rose 51 65 37 73 53 0
Brun 77 84 26 43 0
Noir 87 91 58 0
Gris 69 78 0
Blanc 28 0
Beige 0

 

Ce tableau est un bon guide pour choisir une bande d'éveil vigilance en fonction de son support. En effet, les valeurs supérieures à 70 présente un contraste suffisant pour être efficaces.

Implantation

Nous avons vu l'ensemble à quels obstacles appliquer des bandes podotactiles. Au moment de l'installation, la norme précise toutefois quelques règles à respecter.

L'idée est de permettre à une personne déficiente visuelle d'être alertée suffisamment tôt d'un danger imminent et de lui permettre de s'arrêter en toute sécurité. C'est le principe du pas de freinage. Ce pas de freinage est normé et nécessite une distance de 50 cm avant le danger.

L'ensemble des bandes podotactile devront donc être posées de manière à respecter cette distance, comme sur ce schéma ci-dessous.

bande podotactile implantation devant escalier

Il existe un second principe d'implantation à respecter. En effet, les dispositifs doivent être installés de manière à ce qu'une personne déficiente visuelle ne puisse pas le rater. Ainsi, devant un escalier la bande d'éveil de vigilance devra être installée de part en part de l'escalier de manière à ce qu'elle soit inévitable. Sur un quai, ce sera toute la longueur du quai qui devra être équipée et sur un trottoir sur toute la largeur de la traversée.

 Pour aller plus loin...

Nous arrivons au terme de cet article et nous espérons que la norme NF P98-351 est maintenant plus claire. Bien entendu, tous les aspects de la norme n'ont pas été abordés, si vous souhaitez aller plus loin, nous vous invitons à télécharger la norme complète sur le site de l'AFNOR.

Vous pouvez aussi découvrir notre offre de bande d'éveil de vigilance sur notre site.

Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez commenter ou poser des questions sur cet article, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Article précédent Bande podotactile ou BEV : la pose en 7 points
Article suivant VISIOCOM et BRAILLECOM : notre signalétique accessible à tous !

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être modérés avant publication

* Champs obligatoires