bande podotactile vigikit polymère noire

Bandes podotactiles : mode d’emploi

Avec cet article, nous vous proposons de tout comprendre sur les fameuses bandes d’éveil de vigilance, ces petits plots en relief qui alertent avant la descente d’un escalier.

Peut-être avez du mal à vous y retrouver dans les textes et devant la variété des produits que proposent les fabricants ? Nous allons vous aider à y voir plus clair !

A quoi sert une bande podotactile ?

C’est une première étape pour bien comprendre. Les bandes d’éveil de vigilance sont conçues pour alerter les personnes aveugles et malvoyantes d’un danger, elle agissent de deux manières différentes.

Contraste (podo)tactile

Constituées de lignes de plots régulièrement espacés, les bandes podotactiles créent un relief au sol de manière à ce qu'on les sente bien en marchant dessus, d’où leur autre appellation de « bandes podotactiles » (podo = pied). Leur disposition en quiconce assure aussi une détéctabilité optimale pour les personnes déficientes visuelles utilisant un canne dans leur déplacement.

Contraste visuel

Plus surprenant pour les novices en accessibilité, les bandes sont aussi contrastées par rapport à leur support. En effet, la plupart des déficients visuels sont malvoyants ce qui permet à certain de distinguer des formes ou des couleurs. Un fort contraste visuels permets donc de détecter les bandes même avec une mauvaise vue ce qui est un excellent complément au contraste tactile.

Quels sont les dangers ?

L'utilisation des bandes d'éveil de vigilance est bien codifié, elle servent à protéger et signaler les quais de transports en commun, les traversées piétonnes et les escaliers. 

Il est important d'utiliser les bons dispositifs dans les bonnes situations. Dans le cas d'un danger en hauteur comme un abaissement du plafond ou une poutre trop basse, on utilisera plutôt une barrière de protection qu'une bande podotactile. En effet, avec une bande, les usagers chercheraient une marche au sol et ne s'attendraient pas à un risque de choc au niveau de la tête.

Pour aller plus loin et bien comprendre, l'utilité d'une bande podotactile, nous vous recommandons l'article :

Pourquoi les usagers préfèrent la VIGILIGNE, la bande d'éveil à la vigilance OKEENEA ?

Quels escaliers équiper en priorité ?

Les escaliers représentent le premier risque de chutes. Et pas seulement pour les personnes handicapées, mais pour tout le monde ! Alors, oui, il faudrait tous les équiper.

Mais comme on ne peut pas tout faire en un jour, et surtout avec des budgets restreints, voici deux règles pour vous aider à prioriser :

  • La réglementation parle des « escaliers ouverts au public dans des conditions normales de fonctionnement ». Ceci signifie donc que seuls les escaliers que les visiteurs empruntent sont concernés. Il n’est donc pas obligatoire d’équiper les escaliers techniques ou les escaliers de secours.
  • Les escaliers les plus dangereux sont ceux qui se situent dans un grand espace ou en plein milieu du cheminement, ceux auxquels on ne s’attend pas. Les montées d’escaliers isolées, pour lesquelles on doit obligatoirement franchir une porte pourront être traitées dans un second temps.

 

Bandes podotactiles à l'Opéra de St Etienne

Saint Etienne – Opéra

Réglementation et norme sur les bandes podotactiles

Ou les installer?

En haut de chaque escalier. Pas besoin d’en mettre en bas puisque le risque de chute est bien moins important. Et puis ce serait contreproductif d’utiliser le même code pour deux choses différentes.

Seulement en haut ou sur les paliers intermédiaires aussi ?

Sur tous les paliers. La réglementation est très claire : tous les paliers intermédiaires doivent être équipés, qu’il y ait ou non une main courante continue.

A quelle distance ?

50 ou 30 centimètres avant la première marche selon les cas.

Cette distance a pour objectif de laisser le temps à quelqu’un qui arriverait d’un bon pas de freiner l’allure. C’est pour cela qu’on appelle cette distance « pas de freinage ».

En extérieur, on applique strictement la norme et on laisse donc un espace de 50 centimètres entre le début de la bande et le rebord de la première marche.

En intérieur, comme les espaces sont plus restreints et que les gens marchent généralement moins vite, on peut se contenter de laisser l’équivalent de la profondeur d’une marche, à savoir environ 30 centimètres. Et rassurez-vous, c’est parfaitement réglementaire.

A partir de combien de marches doit-on équiper ?

Une seule marche représente déjà un risque de chute quand elle est située dans le cheminement. Mieux vaut donc la rendre bien visible par un contraste de couleurs et un bon éclairage.

La bande d’éveil se justifie surtout si la marche est haute.

Est-ce que les gradins sont aussi concernés ?

Parce que les gradins sont avant tout faits pour que le public profite d’un spectacle, on ne peut pas leur appliquer strictement les mêmes règles qu’aux escaliers. Mais, là encore pour éviter les chutes, on recommande de placer des bandes d’éveil de vigilance tout en haut et à chaque fois que la largeur d’un palier intermédiaire le permet.

Bandes d'éveil de vigilance au Stade Marcel Cerdan à Malakoff

Ville de Malakoff – Stade Marcel Cerdan

Pour plus d'information sur la norme encadrant les bandes podotactiles, nous vous recommandons la lecture de l'article :

Bandes podotactiles : comprendre la norme NF P 98-351

Pour la réglementation accessibilité (loi et arrêtés), nous vous invitons aussi à lire cet article :

Bande podotactile : comprendre la réglementation

Comment choisir le bon produit ?

Comme ce choix peut être complexe et dépendre de plusieurs facteurs, nous avons commencé à rédiger quelques articles pour vous aider à vous y retrouver.

Voici 3 articles qui pourraient vous intéresser:

Bandes d’éveil de vigilance, bandes de guidage, quels sont les pièges à éviter ?

Clou vissé ou clou collé ? Comment choisir ?

VIGILIGNE : la bande podotactile idéale pour les lieux très fréquentés

Comment installer une bande podotactile?

Nous vous recommandons la lecture de l'article Bande podotactile ou BEV : la pose en 7 points où nous abordons la préparation des sols, le balisage, les différentes poses possibles (collé, vissé, adhésivé) ainsi que la préparation de la visite de fin de chantier. En complément de cet article très complet, vous pouvez aussi consulter les 2 autres articles ci-dessous.

VIGILIGNE : une bande podotactile à poser en un tour de main

La bande d’éveil de vigilance bloque la porte, comment faire ?

Pour aller plus loin :

Article 7.1.II de l’arrêté du 1er août 2006 sur l’accessibilité des ERP neufs

Article 7.1.II de l’Arrêté du 8 décembre 2014 sur l’accessibilité des ERP situés dans un cadre bâti existant

Norme NF P 98‑351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles au sol d’éveil de vigilance à l’usage des personnes aveugles ou malvoyantes

Article précédent À quoi sert le nez de marche SECURIMARCHE ?
Article suivant À quoi sert une boucle à induction magnétique ?

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être modérés avant publication

* Champs obligatoires