Bandes de guidage extérieures à la gare routière de Noisy le Grand

Bande de guidage : le guide complet

A quoi sert une bande de guidage ?

Il existe deux grands types de dispositifs permettant de guider les personnes déficientes visuelles : les solutions améliorant l’orientation et celles améliorant la mobilité. L’orientation va englober tout ce qui permet d’identifier un lieu comme la signalétique sonore, les panneaux brailles, les GPS… La mobilité va couvrir les solutions permettant de se déplacer en toute sécurité comme les bandes de guidage mais aussi les bandes d’éveil de vigilance, les chiens guides, les cannes blanches …

Ainsi les bandes de guidage (aussi appelées bandes d'aide à l'orientation) vont permettre aux personnes déficientes visuelles de suivre un itinéraire accessible et libre de tout obstacle.

Comme cela fonctionne ?

Le contraste visuel

Il est important de rappeler que toutes les personnes déficientes visuelles ne sont pas aveugles, mieux encore, la grande majorité des personnes sont malvoyantes, c’est-à-dire qu’elles ont une vision très basse mais qu’elles peuvent encore distinguer certains éléments suivant les situations.

C’est pour cette raison que les bandes de guidage doivent d’abord créer un contraste visuel. Si les bandes sont contrastées par rapport au sol, elles vont pouvoir être distinguées et faciliter le suivi.

Attention toutefois, par contraste visuel, nous parlons ici de la comparaison de la quantité de lumière réfléchit entre la bande et son support. Ainsi, un contraste fort en couleur comme le bleu et l’orange ne le sera pas autant en lumière. Une petite astuce pour se faire une idée de contraste est de basculer en noir et blanc une photo du lieu.

Exemple de contraste de couleurs   Résultat du contraste de couleurs en gris

Attention cette astuce n’est pas une alternative au véritable test au luminancemètre comme décrit dans la norme NF P98-352.

Le contraste tactile

En plus du contraste visuel, une bande de guidage constitue un contraste tactile avec le sol. Le but est de rendre détectable le chemin à l’aide d’une canne ou du pied. Les bandes sont constituées de reliefs à leur sommet qui sont appelées cannelures ou nervures. Nous verrons un peu plus tard que leur nombre et dimensions sont réglementés par la NF P98-352.

Les personnes équipées d’une canne blanche pour leurs déplacements vont « balayer » l’espace devant eux de gauche à droite. Les cannelures vont ainsi être détectées et pourvoir être suivies tout le long du déplacement.

Les bandes de guidage sont particulièrement utiles dans de grands espaces ouverts comme les halls de gares par exemple. Ces espaces étant très grand et avec assez peu de repères pour se déplacer lorsqu’on déficient visuel. L’installation de bandes de guidage dans ces lieux permet de structurer cet espace et de guider des usagers.

Dans les petits espaces, elles ne sont pas utiles de partout. Il n’est par exemple pas utile d’installer une bande dans un couloir puisque les murs de celui-ci sont déjà un point de repère suffisant.

Utilisation de la bande de guidage avec une canne blanche

Comment choisir une bande de guidage ?

Matériaux extérieurs

Plusieurs types de produits existent en extérieur : les barres à sceller, les produits à coller avec une semelle et les produits avec semelle encastrée. Votre choix doit être guidé par la prise en compte de l’environnement (matériaux), du climat, de l’intensité du passage, de l’éclairage, de la maintenance ou des exigences esthétiques.

Pour les barres à sceller, il est important de partir sur un matériau résistant à la corrosion. L’inox 316 est parfait pour cela (attention plusieurs qualités d’inox existent avec des propriétés de résistance à la corrosion différente, l’inox 316 sera de meilleure qualité que l’inox 303 ou 304). Ces produits sont très intéressants du point de vue esthétique, assurez-vous cependant qu’aucun véhicule ne puisse rouler dessus car à terme, elles finiraient par s’arracher.

Barres de guidage inox en extérieur

Pour les produits souples avec une semelle, on retrouve différents matériaux. Le caoutchouc aura la meilleure résistance à l’usure mais sera plus glissant que le méthacrylate. Il existe aussi des bandes alternatives en Polychlorure de Vinyle. Chez Okeenea, nous avons fait de choix de privilégier les bandes en Méthacrylate, même si elles sont moins résistantes à l’abrasion que le caoutchouc, elle présente selon nous le meilleure rapport qualité/prix/glissance. Il existe aussi des versions méthacrylate granité, qui permettent la circulation de véhicule, idéales pour les parkings extérieurs.

Pour les produits à semelle encastrés, il est possible de les retrouver dans la plupart des matériaux utilisés en voirie. Lorsqu’ils sont en pierre, granit ou autres minéraux, ils proposent une excellente durée de vie, une bonne intégration esthétique. Attention toutefois à bien garantir un contraste visuel. Le seul point noir avec ces solutions est le coût d’installation qui nécessite de gros travaux.

Matériaux intérieurs

Les exigences en intérieur sont un peu différentes puisqu’il n’y a plus de contrainte liée à la météo mais la solution doit avoir une certaine résistance au feu et des émissions de fumée limitées. Selon la NF P98-352, les bandes doivent être au minimum Cfl-s1 pour pouvoir être installées n’importe où dans un ERP.

De ce fait, les solution Méthacrylate ou Thermocollées sont proscrite. Il reste alors les produits caoutchouc, polyuréthane, polymère s’ils sont traités et les produits métalliques.

Les solutions métalliques sont de fait très résistante à l’usure et très esthétiques cependant, leur coût peut être un frein car elles vont être environ 10 fois plus chères.

Barres de guidage intérieurs en inox

Pour les personnes à la recherche de solutions plus économiques, il faudra se tourner vers les bandes de guidage à semelle souple. Moins esthétiques, elles auront néanmoins le mérite d’équiper un établissement rapidement et à moindre coût. Vous pourrez vous tourner vers les solutions en polyuréthane ou caoutchouc si vous cherchez une solution plus résistante à l’usure. Nous vous recommandons leurs versions adhésives, si un peu plus chères, le cout au global sera plus intéressant car vous ferez des économies conséquentes en temps de pose.

Bande de guidage intérieure en caoutchouc

Point de vigilance : attention aux roto-laveuses qui peuvent décoller certains produits notamment lorsqu’ils sont fixés à l’aide d’adhésif sans solvant.

Réglementation et normes

Types d’ERP

La norme NF P98-352 fait une distinction entre les ERP 1ère et 2ème catégorie et les ERP des catégories 3 à 5. Pour simplifier, les ERP accueillant beaucoup de monde, il faudra prévoir des bandes de guidage plus grandes que pour les ERP plus petits.

Pour rappel, voici la classification des ERP :

Catégorie Effectif admissible
1 à partir de 1501 personnes
2 de 701 à 1500 personnes
3 de 301 à 700 personnes
4 jusqu’à 300 personnes
5* Inférieur au seuil d’assujettissement

* Établissements dans lesquels l'effectif du public n'atteint pas le chiffre minimum fixé par le règlement de sécurité pour chaque type d'exploitation.

Source : service-public.fr

Lors de vos travaux, renseignez-vous sur la catégorie de l’ERP à équiper et assurez-vous de commander des bandes de guidage conforme à votre ERP.

Implantation des modules

Catégories 3 à 5

Pour garantir la norme, les modules doivent faire 30cm de long minimum avec des nervures de 3 à 4mm de haut. Si vous souhaitez réaliser des espaces d’écoulement des eaux, il possible d’espacer les modules de deux manières. Soit un espace de 3cm maximum tous les 1m minimum, soit 3 espaces de 1cm maximum tous les mètres (attention à ne pas réduire la longueur des modules en dessous de 30cm).

Catégories 1, 2 et extérieurs

Les modules doivent faire 40cm minimum avec des nervures de 5 à 5.5mm. Pour l’écoulement des eaux, seul est espacement de 3cm max tous les mètres mini est autorisé.

Cheminement libre

Comme expliqué au début de cet article, l’objectif d’un guidage podotactile est de proposer un itinéraire accessible et libre de tout obstacle. Pour ce faire, la réglementation fixe une largeur à respecter de 140cm minimum par rapport à l’axe de la bande de guidage. Veillez donc bien à repérer l’itinéraire avec d’installer vos bandes de guidage.

Exemple de cheminement accessible et libre en Vigikit

Point d’arrivée et zones de danger

Une fois que votre itinéraire est identifié, la question que vous pouvez-vous poser est où est ce que je commence et où est-ce que je m’arrête exactement ? Il est très important d’arrêter le guidage avant un escalier ou un comptoir au risque de créer des situations très dangereuses de chutes ou de collision. Nous distinguerons donc deux cas, l’arrivée à un point d’intérêt et l’arrivée à une zone dangereuse (escalier, passage piéton, porte …).

Dans le premier cas, il faut arrêter à 70cm de la destination dans le second cas présentant un danger, on augmente cette distance à 1 mètre. L’idée est de permettre aux usagers d’avoir suffisamment de temps pour s’arrêter, on appelle aussi cela un pas de freinage.

Fin d'une bande de guidage en extérieur

Bonus : dans le cas d’une arrivée vers un escalier, il est conseillé d’orienter le guidage au droit des mains courantes des escaliers. Si l’escalier est seulement montant ou descendant, il faut viser la main courante à droite. Si l’escalier est à la fois montant et descendant, il faut viser la main courante au milieu des deux volées pour laisser le choix à l’usager.

Couloir ou simple bande ?

Dans certains grands ERP ou en extérieur, il peut être intéressant d’installer les modules de manière à créer un cheminement en double bande espacées de 37 à 50 cm, aussi appelé couloir. Ces dispositifs sont visibles dans beaucoup de gares ferroviaires et routières. L’intérêt d’un couloir pour l’usager est d’avoir un dispositif plus facile à détecter et plus simple à suivre. Dans le cas d’un couloir, il est possible d’installer des modules 3 cannelures au lieu de 4 cannelures dans le cas du dispositif simple bandes.

Guidage extérieur implanté en couloir

Changements de direction

Dans la mesure du possible (bandes découpables) il est préférable de créer des changements sans rupture du guidage comme sur le schéma ci-dessous.

Schéma de changement de direction sans rupture   Schéma de changement de direction avec rupture

A gauche : cheminement sans rupture à privilégier

A droite : cheminement avec rupture, à éviter

Changement de direction sans rupture en méthacrylate granité

Choix d’itinéraire

L’une des problématiques à traiter avec les changements de direction est de bien informer l’usager des possibilités d’itinéraire. Dans le cas où nous viendrions simplement croiser deux bandes de guidage, il existe un risque pour l’usager de ne pas se rendre compte de la possibilité d’un autre chemin.

Pour cela, plusieurs expérimentations montrent que l’utilisation d’un espace de 70 cm au niveau de chaque croisement est assez efficace. Un peu à la manière d’une fin d’itinéraire, l’espace vide interpelle, fait ralentir et incite l’usager à rechercher les options disponibles autour de lui. Ainsi, avec un vide de 70 cm, il a plus de chance de détecter les différents itinéraires possibles.

Schéma de croisement de guidages podotactiles

Pour conclure

Nous l’avons vu, beaucoup de critères sont à prendre en compte dans le choix d’une bande de guidage. Pour vos achats, nous vous recommandons de vous tourner vers des sites spécialisés, ce sera la garantie de produits aux normes et l’accès à des professionnels formés à l’accessibilité.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les soumettre en commentaire ci-dessous, nous vous répondrons avec plaisir.

Article suivant Boucle magnétique : 8 questions pour tout comprendre

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être modérés avant publication

* Champs obligatoires